2 min

Les candidats à la présidentielle s’intéressent-ils suffisamment au sujet du logement ?

Les candidats à la présidentielle s’intéressent-ils suffisamment au sujet du logement ? Les candidats à la présidentielle s’intéressent-ils suffisamment au sujet du logement ?

A quelques mois de l’élection présidentielle, les candidats lancent leurs programmes.
Le logement se trouve être l’un des axes majeurs de bon nombre de candidats.
Passons en revue les principales mesures envisagées.

Les logements sociaux, au cœur de nombreux programmes politiques

Candidate à l’élection présidentielle sous l’égide du Parti Socialiste (PS), Anne Hidalgo propose la construction de 150 000 logements sociaux par an, dont un tiers de logements très sociaux (c’est-à-dire à bas loyers).
De son côté, le candidat EELV Yannick Jadot envisage la construction de 700 000 logements sociaux (principalement des bâtiments zéro carbone) sur le quinquennat et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) parle de 200 000 logements sociaux construits par an (soit 1 million sur le quinquennat).

A droite, Valérie Pécresse (LR) souhaite limiter à 30% au maximum le nombre de logements sociaux dans une même commune, une mesure que la candidate qualifie “d’anti-ghetto”. Par ailleurs, elle indique encourager la mobilité en mettant en place un bail de 6 ans, au terme duquel l’éligibilité du résident sera vérifiée.

L’encadrement des loyers, une mesure sociale

La candidate PS Anne Hidalgo entend généraliser l’encadrement des loyers dans les zones très tendues.
Son objectif est clair : éviter qu’un ménage dépense plus du tiers de ses ressources pour se loger. Ce “bouclier logement” prendra la forme d’une allocation complémentaire pour les ménages modestes.

Jean-Luc Mélenchon rejoint cette mesure, à une différence près : généraliser l’encadrement des loyers mais à 20% au-dessous du loyer médian (contre 20% au-dessus du loyer médian actuellement).

Créer des logements plus verts en réponse à la crise climatique

C’est le candidat EELV qui porte la mesure la plus verte concernant le logement, proposant de créer des bâtiments zéro carbone et de très grande hauteur dans des villes avec de forts besoins.

L’accent pourra aussi être mis sur la rénovation énergétique pour mettre fin aux passoires thermiques, avec 10 milliards d’euros en 5 ans afin d’accompagner les travaux chez les propriétaires modestes et avancer aux moins modestes le montant récupérable au moment de la vente.

Prêt, assurance et sécurité sociale du logement

Pour faciliter l’accession à la propriété, et développer les possibilités d’investissement locatif, de constitution de patrimoine immobilier et de transmission de ce dernier, les Républicains proposent d’élargir le prêt à taux zéro à tout le territoire, en défiscalisant les donations à hauteur de 100 000 euros tous les 6 ans, au lieu de 15 ans aujourd’hui.

Côté La France Insoumise, une idée serait de créer une sécurité sociale du logement, soit “une garantie universelle des loyers grâce à une caisse de cotisation alimentée par un prélèvement de 2,5% sur les loyers.”
Même idée chez EELV qui la rendrait obligatoire pour tous les propriétaires mais déductibles fiscalement.

Au Rassemblement National, 2 mesures seraient mises en place : des prêts immobiliers au-delà de 25 ans, et un accès au capital sous forme d’un apport fait par l’Etat (50 000 ou 100 000 € à taux zéro).

Autres mesures favorables au logement des français

D’autres mesures sont citées par les politiques pour répondre à la crise du logement en France, notamment Jean-Luc Mélenchon avec son Plan Zéro SDF, ou Marine Le Pen qui repeuplerait les territoires ruraux en rouvrant des écoles, installant la fibre optique et mettant fin aux déserts médicaux. La candidate RN supprimerait aussi l’impôt sur la fortune.

Un mot sur les droits de succession

A quelques mois de l’élection présidentielle, tous les candidats multiplient les idées pour réformer l’héritage.

A gauche, on parle plutôt de réforme de tout le système, ciblant les hauts patrimoines pour davantage de redistribution.
A droite, on étendrait plutôt les possibilités de défiscaliser les donations et les successions.

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 11/02/2022
Mis à jour le 09/05/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 21 977 avis
230 Agences