1 min

Des changements prévus dès le 1er juillet 2022 pour la rénovation énergétique

Des changements prévus dès le 1er juillet 2022 pour la rénovation énergétique Des changements prévus dès le 1er juillet 2022 pour la rénovation énergétique

Cela bouge beaucoup du côté des rénovations énergétiques.
Découvrez sans plus attendre les changements entrés en vigueur le 1er juillet 2022 : ils s’axent principalement sur les chaudières au fioul et au charbon, le “coup de pouce” isolation et le cumul de l’éco-PTZ et de MaPrimeRénov’.

Fin de la vente de nouvelles chaudières au fioul et au charbon

Depuis le 1er juillet dernier, il n’est plus autorisé de vendre de nouvelles chaudières au fioul et au charbon : un nouveau décret prévoit en effet un plafond d’émission de gaz à effet de serre, et ces équipements étant polluant, cela revient à les interdire.

Bien sûr, les ménages déjà équipés de ce type de chaudières peuvent continuer à se chauffer avec, mais une fois arrivé en fin de vie, cet équipement ne pourra pas être remplacé par un autre utilisant le même combustible.

Bon à savoir

Les équipements alimentés par du bio fioul sont toujours autorisés à condition de respecter le plafond d’émission de gaz à effet de serre.

Vous faites partie des ménages devant changer leur chaudière ?
Profitez des aides financières existantes comme MaPrimeRénov’ ou le bonus de prime temporaire de 1000€ s’appliquant au ménages remplaçant une chaudière au fioul ou au gaz.

Suppression du « coup de pouce » isolation

C’est la fin du dispositif “coup de pouce” pour l’isolation des combles et des planchers bas.
En toute transparence, le gouvernement a annoncé arrêter cette aide en raison du trop grand nombre d’entreprises peu scrupuleuses à démarcher des particuliers puis à mal réaliser les travaux ensuite.
Des devis trop gonflés sont également à déplorer.

Le coup de pouce prend fin aussi pour la pose de thermostat programmable sur un système de chauffage individuel existant.

Simplification du cumul de de MaPrimeRénov’ et de l’éco-prêt à taux zéro

Autre changement : le cumul de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) avec MaPrimeRénov’ est simplifié.
Désormais, la notification d’envoi de MaPrimeRénov’ envoyée à l’ANAH suffit pour solliciter la demande d’éco-PTZ auprès d’une banque.

Pour rappel, il fallait auparavant fournir des pièces administratives telles que la liste des travaux concernés, les devis associés, etc.

Précisions enfin que l’éco-PTZ est un crédit à taux zéro (les intérêts sont pris en charge par l’Etat), dont le montant ne peut excéder 30 000 €, remboursables sur une période de 15 ans maximum.
 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 08/07/2022
Mis à jour le 08/07/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 24 259 avis
230 Agences