C’est la rentrée ! Tout le monde est débordé ou a encore la tête dans les vacances ? Faut-il en profiter pour se lancer dans un investissement immobilier ? D’après plusieurs professionnels, le mois de septembre permet de profiter de prix en baisse et d’une concurrence plus faible. 

Les quatre saisons de l’investisseur immobilier

Le printemps n’est pas la meilleure période pour investir dans l’immobilier, en particulier dans un logement familial. Pour avoir déménagé avant la rentrée, il faut trouver son logement en mars ou avril.

En décembre, les notaires constatent une hausse des signatures. Cela correspond à des recherches de bien immobiliers dès septembre. Souvent, le vendeur impose une signature avant le 31 décembre pour éviter la paiement des impôts locaux une année supplémentaire. Côté investisseurs, cela offre également l’opportunité de défiscaliser sur l’année en cours.

De plus, en septembre, vous faites face à un nombre plus restreint d'acheteurs concurrents. Pris par le rythme de la rentrée, ils ne sont pas encore dans une démarche active de recherche. Pour l’investisseur immobilier, ce peut être l’occasion de négocier avec un vendeur pressé.

Ainsi, le mois de septembre apparaît, comme mi-janvier et mi-mai, comme une période favorable à l'investissement immobilier : le marché est moins tendu et les prix deviennent un peu plus accessibles. Or, un prix d’achat plus faible signifie un meilleur rendement de son investissement locatif

Septembre 2022 : faut-il investir dans l’immobilier ?

Qu’en est-il cette année ? C’est une rentrée pleine d’incertitudes à tous les niveaux. Alors, est-ce le bon moment pour se lancer dans un investissement locatif ? Faut-il privilégier un investissement dans le neuf ou dans l’ancien ?

Concernant l’investissement dans l’ancien, le contexte du marché immobilier à la rentrée laisse entrevoir un tassement des prix immobiliers dans les grandes villes. Le relèvement du taux d’usure le 1er octobre prochain ne devrait pas suffire à débloquer la situation de nombreux emprunteurs, tandis que l’inflation se poursuit.

Dans l’immobilier neuf, la situation est plus morose. Les stocks sont au plus bas avec 7,7 mois contre 12 mois en période normale. Refus de permis de construire, flambée des coûts des matières premières, certains promoteurs renoncent à lancer des projets et la situation du logement en France s’aggrave. Les prix immobiliers dans le neuf profitent de la pénurie pour s’afficher au plus haut.

Les investisseurs immobiliers doivent étudier avec soin leur projet locatif avant de s’engager. Contrairement à l’acheteur d’une résidence principale, l’investisseur n’est pas contraint par un prêt relais ou une urgence à déménager. Les échanges avec un courtier immobilier permettent de préciser les attentes et concrétiser un investissement locatif au meilleur moment.

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 26/09/2022
Mis à jour le 26/09/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 26 911 avis
230 Agences