A partir de septembre, certains propriétaires de maisons et de biens en monopropriété vont devoir faire réaliser à leurs frais un audit énergétique complémentaire au DPE. Qui est concerné ? Combien cela coûte-t-il ? A quoi sert cet audit ?

Pourquoi réaliser un audit énergétique ?

L’audit énergétique a pour but d’identifier les logements énergivores.
Si le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) s’intéresse de près aux caractéristiques intrinsèques du logement, ce nouvel audit énergétique vise à réduire les factures d’énergie. Il est donc complémentaire.

Avec un objectif sous-jacent : inciter les particuliers à rénover leur logement.
Ainsi, l’interdiction de louer des logements classés de E à G entre progressivement en vigueur (jusqu’à 2034).
Pour les maisons individuelles et immeubles non soumis au régime de la copropriété, il s'agit d’être clair sur les travaux à entreprendre pour améliorer la performance énergétique du logement.

Avec une durée de validité de 5 ans, et selon les résultats de l’audit, on peut s’attendre à voir des décotes des prix des biens.

Un audit énergétique, pour qui ?

L’audit énergétique s'adresse aux maisons individuelles et immeubles non soumis au statut de la copropriété dont le DPE ressort en D, E, F ou G.

Le calendrier de la mise en place de cette nouvelle obligation est le suivant :

  • En France métropolitaine, les propriétaires des biens appartenant aux classes F et G ayant fait l'objet d'une promesse ou d'un acte de vente à partir du 1er septembre 2022 devront avoir fait réaliser cet audit ;
  • Pour les logements en E et D, l'obligation débute respectivement au 1er janvier 2025 et 1er janvier 2034.
  • En Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à La Réunion et à Mayotte, l'audit entrera en vigueur à partir de juillet 2024.

Composition d’un audit énergétique

Un audit énergétique comprend 2 parties :

  1. La performance thermique globale du logement, une estimation réalisée par un professionnel et s’appuyant sur les données collectées pour l'élaboration du dernier DPE.
    Le propriétaire du logement devra également joindre les factures des travaux réalisés, et éventuellement les autres diagnostics techniques dont il dispose.
  2. Une fois ce premier bilan effectué, au moins 2 scénarios de travaux de rénovation sont proposés au propriétaire :
    - Le premier : approche progressive en 2 ou 3 étapes, afin de gagner au moins une classe et d’atteindre au minimum la classe E, bien que l’étape finale prévoit d’atteindre au moins la classe B.
    - Le deuxième : une offre clé en main, visant à atteindre en une seule vague de travaux la classe B.

Combien coûte un audit énergétique ?

La réalisation d’un audit énergétique implique de faire appel à un professionnel habilité : bureau d'études sous certification “audit énergétique des bâtiments” ou “audit énergétique en maison individuelle”, ou encore cabinet d’architecte.

Les propriétaires de maisons individuelles peuvent aussi faire appel à un diagnostiqueur immobilier certifié.
 

Bon à savoir

Le site officiel (gouvernemental) de France Rénov’ propose un annuaire des professionnels certifiés.

Le prix de l’audit sera à la charge du vendeur.
Non régulé, il coûte souvent entre 800 et 1 000 euros, mais dépend du prestataire, de la taille du logement et du temps passé.
Le détail des scénarios de travaux proposés peut aussi avoir une influence sur le coût total.

Sachez que les particuliers peuvent solliciter une aide de l’Etat, MaPrimeRénov' pour couvrir en partie (selon le niveau de ressources) le coût de cet audit énergétique.

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 20/05/2022
Mis à jour le 20/05/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 27 022 avis
230 Agences