1 min

Le besoin en fonds de roulement : définition, calcul

Le besoin en fonds de roulement : définition, calcul Le besoin en fonds de roulement : définition, calcul

Pour toute entreprise, connaître son besoin en fonds de roulement (le fameux BFR) est une obligation. Sans cela, les problèmes de trésorerie risquent de surgir. Le fonds de roulement est une notion liée au cycle d’exploitation des produits et services de l’entreprise. Comment calculer son fonds de roulement ? Comment le réévaluer après la création de l’entreprise ?

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ? 

Le besoin en fonds de roulement est une notion de comptabilité pour exprimer la somme d’argent dont a besoin l’entreprise à tout moment pour assurer sa trésorerie. Un expert-comptable vous expliquera ainsi que le fonds de roulement désigne la différence entre les ressources à long terme de l’entreprise (capitaux permanents) et son actif immobilisé.

Plus simplement, le fonds de roulement représente la somme dont dispose l’entreprise pour payer ses dettes (dettes fournisseurs, rémunérations des employés, dettes sociales, charges de fonctionnement, etc.) dans l’attente du versement de ses créances clients (le paiement des factures par ses clients).

C’est un indicateur clé de performance de l’entreprise à chaque phase : création d’entreprise, croissance, perte d’un client important, etc. 

Bon à savoir

Le fonds de roulement est une notion de trésorerie et non de croissance de l’entreprise. Mais c’est également lorsque la trésorerie est mal gérée que de nombreuses entreprises se retrouvent en cessation de paiement.

Calcul du besoin en fonds de roulement 

Plusieurs méthodes comptables existent pour calculer le fonds de roulement :

Méthode 1 : Fonds de roulement = capitaux permanents - actif immobilisé

Le fonds de roulement est alors constitué de la différence entre : 

  • les capitaux propres de l’entreprise : capital social libéré, réserves, etc. 
  • les immobilisations (corporelles, incorporelles, financières) : ce sont les biens ou les droits appelés à rester durablement dans l’entreprise. Le fonds de commerce en fait partie. 

La différence entre les capitaux permanents et les actifs immobilisés donne les ressources stables de l’entreprise non affectées. Elles permettent ainsi de payer les dépenses courantes d’exploitation, dans l’attente du paiement des clients.

Méthode 2 : Fonds de roulement = Actifs circulants - Dettes à court terme 

C’est la méthode du bas de bilan dans laquelle on retrouve : 

  • l’actif circulant est composé de tous les stocks et des créances clients ; 
  • les dettes à court terme (dettes dues dans moins d’un an). 

Le besoin en fonds de roulement (BFR) peut être financé par des facilités de trésorerie obtenues auprès de sa banque. Cela peut également se faire par une augmentation de capital ou un apport en compte courant d’associé. Tout dépend du montant et de l’urgence.

Bon à savoir

Vous devez viser un fonds de roulement positif ! Ainsi, votre entreprise est en bonne santé financière. Elle peut couvrir son BFR avec une marge de sécurité pour faire face aux imprévus !  

À retenir
  • Le fonds de roulement permet de calculer le besoin en trésorerie d’une entreprise à tout moment. C’est un indicateur indispensable pour maîtriser sa gestion et son cycle d’exploitation.
  • Le fonds de roulement se définit comme la somme dont dispose l’entreprise pour payer ses dettes à court terme dans l’attente du paiement de ses clients. 
  • Le besoin en fonds de roulement peut être couvert par des crédits à court terme ou des facilités de trésorerie négociées avec la banque. 
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 25/04/2022
Mis à jour le 27/04/2022
Prêt à concrétiser votre projet professionnel ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Prêt Professionnel

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement