CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Investir 

Acheter une maison à un particulier : nos conseils

Vous avez repéré une maison que vous aimeriez acheter, et celle-ci est vendue par un particulier ? Voici nos conseils pour acheter une maison à un particulier en toute sécurité.

actus-interieure-immobilier-particulier

Négocier le prix

Dans le cas d’une transaction immobilière de particulier à particulier, le vendeur fixe seul le prix de sa maison. Le bien peut donc être surestimé.

  • Faites des recherches en amont pour vous renseigner sur les prix pratiqués pour des biens similaires.
  • Négociez le prix : c’est l’une des étapes cruciales de votre projet immobilier, et si la négociation dépend de l’offre et de la demande, sachez que vous pouvez bien souvent obtenir des remises de l’ordre de 10%. Le montant de votre crédit immobilier sera alors plus bas, réduisant ainsi la durée de remboursement ou ses mensualités.

Bien anticiper tous les frais

Outre le prix du bien immobilier, il est important de bien prendre en compte les autres frais :

  • Frais de notaire, à signer à la signature de la transaction ;
  • Taxe d’habitation, un impôt annuel (bien qu’en cours de suppression progressive) ;
  • Taxe foncière ;
  • Charges de copropriété, dans le cas où le logement est situé dans une copropriété.

Bon à savoir :

En passant directement par un particulier, vous évitez tout de même les frais d'agence.

Penser aux diagnostics obligatoires

Ils sont indispensables et obligatoires : les diagnostics immobiliers doivent absolument vous être présentés par le vendeur.
Ils fournissent des informations précieuses sur l’état du bien (électricité, plomberie, humidité) et les risques existants dans son environnement (pollution, risques sismiques ou autres), et doivent avoir été réalisés par des professionnels certifiés.

Au moment de la signature du compromis de vente, il faudra que ces diagnostics soient présents.

Anticiper les visites

En plus de bien vous renseigner en amont sur le prix des biens, les emplacements géographiques à privilégier, nous vous conseillons aussi de bien faire le point sur vos critères, puis de bien anticiper les visites que vous ferez.

  • Dans le cas d’un achat à un particulier, vous ne serez pas accompagné d’un agent immobilier. A vous alors de préparer vos questions.
  • N’hésitez pas à demander de visiter le bien à plusieurs reprises, à différents moments de la journée par exemple. Vous pourrez ainsi analyser les possibles nuisances.
  • Dès l’étape de la visite, venez avec un certificat de faisabilité financière : ce document, qui atteste de votre solvabilité, rassurera fortement le vendeur et vous aidera donc à mettre toutes les chances de votre côté.

De l’offre d’achat à la signature de la vente : le respect des règles juridiques

Premier document juridique lors d’un achat de maison, l’offre d’achat est un document à rédiger côté acheteur, pour notifier au vendeur le prix auquel il est prêt à acheter le bien.
Un délai pour valider cette offre devra impérativement être indiqué.

Une fois validé, ce document devient la promesse de vente.

Par ailleurs, même dans le cadre d’un achat immobilier entre particuliers, vous êtes obligés de signer devant le notaire. Il fera ainsi part de toutes les lois, conséquences juridiques et sanctions vous incombant, si jamais les engagements des 2 parties n’étaient pas tenus.

Choisissez donc attentivement le notaire qui vous accompagnera pour ces étapes.

A retenir :

  • Pour acheter une maison à un particulier dans les meilleures conditions, il convient de respecter certaines étapes. Celle de la négociation est indispensable !
  • Pensez aussi à anticiper tous les frais et à vous procurer les diagnostics obligatoires.
  • Respectez aussi toutes les règles juridiques, notamment pour l’édition de l’offre d’achat.
Mis à jour le 20/08/2021
Rédigé par CAFPI le 20/08/2021
A lire sur le même sujet :