3 min

Obtenir un prêt immobilier après 60 ans : est-ce possible ?

Obtenir un prêt immobilier après 60 ans : est-ce possible ? Obtenir un prêt immobilier après 60 ans : est-ce possible ?

Un nouveau projet immobilier se profile avant la retraite ? Il est possible d’obtenir un prêt immobilier après 60 ans.
Toutefois, quelques points de vigilance sont à signaler.
CAFPI fait le tour de la question du crédit immobilier après 60 ans.

Est-il possible d’obtenir un prêt immobilier après 60 ans ?

L'obtention d'un prêt immobilier après avoir atteint l'âge de 60 ans peut présenter des défis supplémentaires mais il n'existe pas d'âge légal spécifique pour l'octroi de crédits immobiliers.

En général, les banques ont tendance à viser un remboursement du prêt immobilier avant l'âge de 75 ans, ce qui signifie qu’elles peuvent accorder un prêt, mais avec une période de remboursement plus courte.
Cependant, certaines institutions bancaires peuvent étendre cette limite jusqu'à 85 ou 90 ans.

Les éléments à prendre en compte pour un prêt immobilier après 60 ans

Voici quelques points à considérer si vous envisagez de demander un prêt immobilier après 60 ans :

Revenus et capacité de remboursement

Les prêteurs examineront votre capacité à rembourser le prêt immobilier, qui dépendra de vos revenus, de votre pension de retraite, de vos actifs et de vos dettes. Vous devrez prouver que vous pouvez faire face aux paiements mensuels du prêt, même après votre départ en retraite.

Quel que soit l’âge de l’emprunteur au moment de la souscription du prêt immobilier, comme pour tout emprunteur, le taux d’endettement de 35 % doit être respecté, sauf cas exceptionnel (si vous disposez de revenus très importants par exemple).

Durée du prêt

Les prêts immobiliers sont généralement octroyés sur une période de 15 à 25 ans.
Si vous avez plus de 60 ans, obtenir un prêt sur 25 ans peut être difficile, car cela signifierait que vous seriez âgé de plus de 85 ans à la fin du prêt.
Les prêteurs peuvent être réticents à accorder des crédits avec une durée aussi longue à des emprunteurs âgés.

Ainsi, emprunter à 60 ans signifie en général une durée de crédit relativement courte (entre 10 et 15 ans). Par conséquent, soit le montant de l’emprunt doit être peu élevé, soit les mensualités sont importantes.

Apport personnel

Disposer d'un apport conséquent peut renforcer vos chances d'obtenir un prêt immobilier, car un apport réduit la somme empruntée et rassure les prêteurs quant à votre engagement financier.

Bon à savoir

Un prêt immobilier senior sans apport sera peu fréquemment octroyé mais cela ne sera pas dû à l’âge, l’apport étant souvent un critère déterminant dans l’obtention d’un crédit.

Bonne gestion de ses comptes

Vos relevés bancaires les plus récents seront attentivement analysés par les prêteurs. Assurez-vous que votre compte bancaire est géré avec sérieux, réglez vos dettes et évitez les retards de paiement.

Prêt immobilier après 60 ans : points de vigilance

Un crédit immobilier après 60 ans appelle quelques précisions :

  • L’assurance emprunteur coûte en général plus cher : les tarifs augmentent avec l’âge et les risques médicaux des séniors se révèlent également plus importants.
    A titre informatif, sachez que l’assurance peut coûter de 0,42 % (annuellement, en moyenne) du capital emprunté, jusqu’à plus de 1,5 % dans certains cas.
  • La baisse des revenus au moment de la retraite : il faut anticiper cette baisse lors du plan de financement. La banque prendra en compte les salaires pendant la période d’activité puis les pensions de retraite estimées.
  • Les aléas de la vie : à 60 ans, vos propres parents entrent dans le 4e âge et cela peut occasionner des frais complémentaires de dépendance à prévoir. Si leurs ressources ne leur permettent pas de subvenir à leurs frais, ce sont les enfants qui contribuent au paiement des frais. Ce risque doit être pris en compte avant de se lancer dans un crédit immobilier après 60 ans.

Les simulateurs de crédit immobiliers CAFPI permettent de faire varier la durée d’emprunt, la somme empruntée et le coût total du crédit. Ainsi, vous optimisez votre crédit immobilier en fonction de votre âge et de votre situation financière.

Comment obtenir un prêt immobilier après 60 ans ?

Commencez par évaluer votre situation financière : 

  • Faites le bilan en déterminant vos revenus, votre pension de retraite, vos actifs, vos dettes et vos dépenses courantes. Cela vous aidera à déterminer votre capacité de remboursement.
  • Anticipez en rassemblant tous les documents requis, tels que les relevés bancaires, les relevés de pension, les déclarations d'impôts, etc. Les prêteurs auront besoin de ces informations pour évaluer votre admissibilité.
  • Utilisez votre apport : plus vous pouvez mettre d'argent de côté en apport personnel, mieux c'est. Cela réduit le montant que vous devrez emprunter, ce qui peut être rassurant pour les prêteurs.
  • Faites appel à un courtier pour comparer les offres de différents prêteurs.
    Une fois que vous avez des offres de prêt immobilier, négociez les conditions, y compris le taux d'intérêt, la durée du prêt et les frais. Avec l’aide de votre courtier aussi, choisissez le type de prêt qui convient le mieux à votre situation. Les prêts hypothécaires à taux fixe sont courants, mais il existe d'autres options, comme les prêts à taux variable.

Quelles alternatives à l’assurance emprunteur pour les plus de 60 ans ?

La convention AERAS,  signée entre les banques et les assureurs, vise à faciliter l’accès au crédit pour les emprunteurs présentant ou ayant présenté un risque aggravé de santé.

Pour bénéficier de la convention AERAS, deux conditions sont primordiales :

  • Le montant de la part assurée est plafonnée à 420 000 € ;
  • Le remboursement du prêt doit prendre fin avant les 71 ans de l’assuré.

L’assureur peut alors proposer des garanties alternatives :

Le retraité offre un placement financier, tel qu'une assurance-vie ou un compte-titres, en garantie à la banque. Il est important de noter que tant que le prêt n'est pas totalement remboursé, l'emprunteur ne peut pas disposer de ces placements.

Contrairement à la vente en viager, ce choix implique de contracter un prêt en utilisant un bien immobilier comme garantie. En cas de décès de l'emprunteur, la banque récupère le bien immobilier mis en garantie et le revend.

  • Le prêt hypothécaire cautionné : 

Cela représente une garantie conçue pour prévenir les risques liés au décès ou à l'invalidité. Le prêt est remboursé sous la forme de paiements mensuels, et en cas de décès de l'emprunteur, la banque revend le bien immobilier pour régler le montant du capital restant dû.

La convention AERAS prévoit également un droit à l’oubli en cas de cancer ou d’hépatite C dont les derniers soins thérapeutiques remontent à plus de 5 ans et en l’absence de rechute.

Les conseils lors d’un emprunt immobilier après 60 ans

Le principal conseil est de prendre une assurance emprunteur avec une quotité de 100 % sur chaque tête. Le surcoût compense largement le bénéfice en cas d’aléa de la vie.

Un second conseil est de bien réfléchir à la transmission de votre patrimoine ! Plus la transmission est anticipée, plus les effets fiscaux sont atténués. Il existe de nombreuses solutions : création d’une SCI pour acheter le bien, démembrement de la propriété entre nue-propriété et usufruit, etc.

À retenir
  • Obtenir un crédit immobilier après 60 ans est possible car il n’existe aucune limite légale d’âge.
  • Toutefois, après 60 ans, un crédit immobilier se fait sur une durée plus courte et une mensualité plus forte.
  • Quelques points de vigilance : un coût d’assurance emprunteur plus élevé, la nécessité d’anticiper la baisse des revenus à la retraite ou la dépendance de ses proches.
  • Préparez avec minutie votre dossier de demande de crédit immobilier. En effet, les banques sont généralement moins enclines à accorder des crédits aux séniors en raison des risques associés. Pour vous aider, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un courtier qui vous accompagnera dans vos démarches de A à Z.
Marc Pilette
Par Marc Pilette, Directeur marketing
Publié le 10/08/2021 à 12:17 - Mis à jour le 14/12/2023 à 16:26
Marc a commencé sa carrière en 2007, se spécialisant dans le secteur bancaire et immobilier. Il a travaillé pour de grands groupes comme la Caisse d’Epargne ou Nexity, apportant son expertise sur ces domaines. Depuis 2017 chez CAFPI, Marc est directeur marketing. Il fait des contributions significatives en rédigeant sur des sujets tels que le crédit immobilier et le rachat de crédits. Au-delà d’apporter une expertise, ses écrits ont pour objectif d’aider nos lecteurs à naviguer dans ces domaines complexes. > Linkedin
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir un taux personnalisé

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 31 725 avis
230 Agences