1 min

Tout savoir sur le nouveau prêt avance rénovation (PAR)

Tout savoir sur le nouveau prêt avance rénovation (PAR) Tout savoir sur le nouveau prêt avance rénovation (PAR)

La loi Climat et résilience du 2 août 2021 a mis en place plusieurs mesures pour lutter contre les passoires énergétiques et faciliter la rénovation des logements. Dernier dispositif créé, le prêt avance rénovation (PAR) est disponible depuis le 2 février 2022. Découvrons comment bénéficier de ce nouveau prêt et quelles sont ses modalités de remboursement.

Comment bénéficier du prêt avance rénovation ? 

En dépit des aides à la rénovation comme le dispositif MaPrimeRénov’, les montants des travaux demeurent parfois trop élevés pour les familles. Les pouvoirs publics ont donc imaginé un prêt avance rénovation (PAR)

Ce prêt concerne exclusivement les travaux dans la résidence principale. Les travaux visés sont les mêmes pour l’éco-PTZ notamment l’isolation thermique de la toiture ou des fenêtres. 

Les emprunteurs sont éligibles en fonction de leurs ressources, qui doivent être inférieures aux ressources modestes définies par l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Par exemple, pour un couple habitant en Île-de-France, le revenu fiscal de référence (RFR) doit être inférieur à 37 739 euros et à 28 614 euros dans les autres régions.  

La banque garantit ce prêt par une hypothèque. Par conséquent, le prêt avance rénovation est signé devant notaire et l’emprunteur doit régler les frais de l’hypothèque. En complément, le Fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE) couvre 75 % du prêt si la vente du bien ne permet pas de rembourser la banque. 

Comment fonctionne le prêt avance rénovation ? 

Le principe du prêt avance rénovation est simple : le remboursement du capital emprunté est reporté au jour de la vente de la résidence principale ou du décès de l’emprunteur. C’est donc un prêt in fine

Le différé de remboursement peut être total : aucun intérêt n’est dû pendant la phase d’emprunt. Ce dispositif est de droit pour les personnes de plus de 60 ans. Les plus jeunes ne paieront que les intérêts chaque mois. 

A ce jour, seules quelques banques proposent ce prêt à un taux de 2 %. L’offre devrait s’étoffer au cours des prochains mois. Les montants varient en fonction des banques. Par exemple, la Banque Postale accorde un prêt minimum de 3 500 euros et un maximum variable selon l’âge et la valeur du bien immobilier (le plafond est à 70 % de la valeur estimée par la banque). Le Crédit Mutuel et le CIC accordent des PAR entre 5 000 et 30 000 euros. 

Quelques particularités concernent ce prêt : 

  • aucun frais de dossier, 
  • aucune domiciliation des revenus au sein de la banque, 
  • aucune assurance emprunteur, 
  • aucune indemnité de remboursement anticipé. 

Ce prêt avance rénovation peut venir en complément d’une aide comme MaPrimeRénov’ ou d’un prêt travaux classique. Il permet de réaliser un projet de rénovation réaliste, y compris pour les seniors ou les personnes modestes pour lesquelles l’accès au crédit peut être complexe. N’hésitez pas à faire le point sur vos projets de rénovation avec un courtier CAFPI. Il vous aide à obtenir les aides et les financements adéquats pour vivre mieux dans votre résidence principale. 


 

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 01/04/2022
Mis à jour le 01/04/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 21 977 avis
230 Agences