1 min

Crédit immobilier : les changements prévus pour les emprunteurs dès janvier 2022

Crédit immobilier : les changements prévus pour les emprunteurs dès janvier 2022 Crédit immobilier : les changements prévus pour les emprunteurs dès janvier 2022

Nous avons déjà eu l’occasion de vous informer des nouvelles contraintes pour les emprunteurs. Dans quelques jours, dès le 1er janvier 2022, les banques seront obligées de se soumettre aux règles du HCSF (Haut conseil de sécurité financière). Rassurez-vous, les règles restent quasiment identiques à celles déjà en vigueur en 2021. Petit tour d’horizon du crédit immobilier en 2022.

Le HCSF satisfait de ses mesures

La dernière réunion du HSCF, le 14 décembre 2021, a permis de faire le point sur les règles d’octroi des crédits immobiliers avant qu’elles ne deviennent contraignantes. Globalement, les banques ont continué d’assainir les modalités d’emprunt, sans que cela ne remette en cause ni les taux bas ni la dynamique des transactions. Le Conseil se satisfait de cette situation qui permet d’appréhender 2022 et la sortie de crise sereinement.

Si l’augmentation des prix immobiliers liés à la pénurie de biens ne fait guère de doute, les avis sont plus réservés sur une remontée des taux immobiliers.

Les règles contraignantes en 2022

▶ Un taux d’endettement limité à 35 % des revenus

Le montant des mensualités assurance comprise ne peut dépasser 35 % des revenus de l’emprunteur. Cela peut pénaliser les personnes les plus âgées, celles avec un risque de santé élevé ou les profils les plus modestes.

Cette limite peut également atteindre les emprunteurs dans le cadre d’un achat-revente avec prêt relais. Si le HCSF n’exige pas de prendre les crédits en cours dans le calcul, de nombreuses banques le font malgré tout souvent par prudence. Les investisseurs locatifs sont également particulièrement impactés par ce plafond d’endettement.

▶ Une durée de crédit plafonnée à 25 ans

Une dérogation est toutefois possible pour l’achat de biens neufs ou anciens avec travaux importants (plus de 25 % du coût total de l’opération) pour lesquels la durée d’emprunt peut gagner 2 années supplémentaires.

▶ Une dérogation pour 20 % des dossiers de financement

Les banques peuvent accorder des dérogations à ces règles dans un dossier sur 5. Les organismes de prêt ont mis quelques mois à obéir sur ce point. Rendre cette limitation contraignante risque par conséquent d’écarter certains dossiers de l’accès au crédit. Plus que jamais, en 2022, les conseils avisés d’un courtier immobilier sont nécessaires pour négocier un prêt immobilier !

Vous souhaitez connaitre l'impact des nouvelles règles du HCSF sur votre projet ?
Faites une simulation de crédit immobilier avec les règles du HCSF

Maitane Beraza
Par Maitane Beraza le 17/01/2022
Mis à jour le 24/02/2022
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 22 883 avis
230 Agences