Vous vous apprêtez à effectuer le premier achat d’une maison ou d’un appartement ? Il est primordial de comprendre, en détail, le fonctionnement des prêts immobiliers. Acteur principal du crédit, la banque a un rôle déterminant dans le succès de votre projet. Découvrez le rôle de la banque dans l’achat immobilier et le prêt.

18

L'accord de prêt

Vous avez terminé de constituer votre dossier de financement ? Si ce dossier lui convient, la banque vous remet alors un accord de principe sur le crédit immobilier que vous avez sollicité. L’accord de prêt est un document fixant les modalités du futur contrat, notamment : 

  • Le montant du crédit immobilier,
  • La durée de remboursement,
  • Le taux d’intérêt appliqué.
Important

Attention, un accord de prêt ne représente pas un engagement formel. Seule l’offre de prêt signée par les 2 parties (établissement prêteur et emprunteur) a une valeur juridique.

Lire l'article
28

Le délai d’obtention d’un prêt

Une fois le logement rêvé trouvé et l’offre d’achat acceptée, le prêt immobilier devient votre priorité. Mais l’obtention d’un prêt nécessite plusieurs étapes : 

  • Constitution de votre dossier de financement,
  • Présentation de votre dossier à différents établissements prêteurs,
  • Signature du compromis de vente.

Et pour ce dernier point, plusieurs délais sont à respecter : 

  • 1 mois ou 2 pour la condition suspensive d'obtention du crédit,
  • 3 mois pour la signature de l’acte de vente définitif.

En moyenne, l’obtention d’un prêt immobilier requiert 3 mois, bien que cela dépende également de l’autonomie de la banque.

Bon à savoir

Pour gagner en temps, efficacité et énergie, n'hésitez pas à faire appel à un courtier. Cet expert du crédit immobilier sera en mesure d’optimiser au mieux chaque délai.

Lire l'article
38

Comment constituer un dossier de financement immobilier ?

Étape-clé dans l’obtention d’un prêt immobilier, la constitution de son dossier de financement doit être soignée. 

Vous devez prouver, via différents justificatifs, le sérieux de votre profil : une bonne gestion de vos comptes, aucun découvert ni incident de paiement ainsi qu’une bonne capacité d’épargne convaincront une banque de vous prêter la somme nécessaire au financement de votre achat immobilier. 

  • Joignez toutes les pièces justificatives nécessaires : justificatif d’identité, information sur votre situation familiale, justificatif de domicile, de revenus ainsi que vos derniers avis d’imposition 
  • Pour prouver votre capacité d’épargne, apportez les preuves d’un apport personnel, les preuves de vos placements et comptes-épargne  
  • Enfin, incluez les pièces relatives à votre projet immobilier : avant-contrat, compromis, devis pour d’éventuels travaux, bail, etc. 

Dès cette étape, l’accompagnement d’un courtier immobilier peut être précieux.

Lire l'article
48

Les indemnités de remboursement anticipé

Vous avez un crédit en cours mais suite à une hausse de vos revenus ou à une rentrée d’argent, vous souhaitez effectuer un remboursement partiel ou total de ce prêt ? 

On parle alors de remboursement anticipé. Les modalités d’un remboursement anticipé sont indiquées dans votre contrat de prêt : elles peuvent prévoir le paiement d’indemnités de remboursement anticipé (IRA) compensant la perte d’intérêts en cas de remboursement plus rapide que prévu.

Bon à savoir

Les IRA sont encadrées par la loi et peuvent faire l’objet de négociations avec la banque.

Lire l'article
58

Les intérêts intercalaires : principes et calcul

On parle d’intérêts intercalaires pour désigner les intérêts sur le capital versé  à régler tant que l’argent de votre crédit immobilier n’est pas entièrement débloqué. 

Il arrive fréquemment que pour les ventes en l’état futur d’achèvement (VEFA) ou lors de travaux de rénovation importants, le déblocage des fonds du crédit se fasse en plusieurs fois. 

Grâce aux intérêts intercalaires, la gestion du budget est simplifiée jusqu'à l’aménagement dans le logement. 

Le calcul des intérêts intercalaires est le suivant : appliquez le taux du prêt à chaque somme débloquée en fonction de sa durée, puis ajoutez la mensualité globale d’assurance du prêt.

Lire l'article
68

La loi Scrivener

Créée en janvier 1978, la Loi Scrivener prévoit des obligations d’information ainsi qu’un délai de réflexion pour les crédits immobiliers.

Le droit à l’information inclut notamment le type de prêt, la destination du prêt, ses modalités, la durée de validité de l'offre de prêt ainsi que ses modalités d’acceptation, ou encore le tableau d’amortissement, les garanties et assurances. 

Bon à savoir

Le délai de réflexion pour accepter une offre de prêt, quant à lui, est de 10 jours après le lendemain de la réception de l’offre.

Lire l'article
78

L’assurance de prêt immobilier, l’assurance indispensable !

Pas obligatoire, elle est pourtant exigée par les banques afin d'obtenir un crédit immobilier. 

L’assurance emprunteur a un double objectif : 

  • Vous protéger, ainsi que les membres de votre famille, contre les risques et aléas de la vie  
  • Sécuriser l’opération de financement pour l’établissement prêteur. 

Toutefois, le choix de l’assurance vous revient. 

Les principales garanties couvertes concernent le décès et la perte totale irréversible d’autonomie (PTIA), ainsi que l’incapacité ou l’invalidité.

Bon à savoir

Le coût de l’assurance-emprunteur dépend de nombreux critères, notamment votre situation professionnelle et médicale.

Lire l'article
88

7 points essentiels sur l’assurance de prêt immobilier

La souscription d’une assurance de prêt immobilier est indispensable pour garantir le bon remboursement du prêt en cas d’accidents de la vie (maladie, invalidité, décès). L'assurance de prêt rassurera l'établissement prêteur tout en protégeant l'emprunteur. 

(Re)découvrez les 7 points essentiels pour obtenir la meilleure assurance de prêt immobilier : 

  1. Pourquoi une assurance de prêt ? 
  2. Quelle assurance de prêt choisir ? 
  3. Quelle quotité d’assurance prendre ? 
  4. Comment changer d’assurance emprunteur ? 
  5. Quels sont les éléments analysés pour définir le coût de l’assurance ? 
  6. Quelles questions sont posées dans le questionnaire médical ?
  7. Combien coûte une assurance emprunteur ?
Lire l'article
À retenir
  • La banque a un rôle central dans l’octroi du crédit immobilier 
  • L’assurance emprunteur exigée par la banque est très variable dans sa quotité et sa couverture  
  • Les garanties demandées par la banque peuvent prendre plusieurs formes en fonction de votre situation.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 05/11/2019
Mis à jour le 21/12/2021
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir mon avis de faisabilité

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 22 883 avis
230 Agences