CAFPI Courtier en crédit
Crédit immobilier : guide du premier achat

Crédit d’impôt travaux

Acheter un bien immobilier avec des travaux est un bon moyen de combiner le charme de l’ancien et les atouts de l’éco-rénovation. Rénover une maison coûte parfois très cher mais c’est une tendance forte du secteur immobilier.
Plusieurs solutions existent pour financer ces travaux de rénovation ou d’amélioration avec un prêt travaux. L’état propose aussi des incitations fiscales comme le crédit d’impôt.
Quels sont les travaux couverts par un tel crédit ? A quelles conditions pouvez-vous bénéficier d’un crédit d’impôt pour ses travaux ?

Comment bénéficier du crédit d’impôt travaux ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Écologique (CITE) concerne les travaux d’isolation et d’amélioration de la performance énergétique des logements. Le but des travaux est donc d’aboutir à une consommation moins importante pour le chauffage et l’eau chaude.

Les conditions sont nombreuses et cumulatives :

  • Réaliser des travaux dans sa résidence principale ;
  • Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans ;
  • Le crédit fonctionne pour tous les occupants, propriétaires comme locataires ;
  • Les travaux doivent être payés avant le 31 décembre 2019 ;
  • La plupart des travaux doivent être effectués par une entreprise labellisée RGE (Reconnue Garant de l’Environnement).

Bon à savoir

De nouvelles dispositions sont en cours pour 2020 car le CITE devient une prime unifiée. Elle est désormais versée directement à la fin du chantier. Le barème précis n’est pas encore connu. A suivre !

Quels sont les travaux concernés par le crédit d’impôt ?

Tous les travaux ne bénéficient malheureusement pas d’une aide fiscale. La performance énergétique est au cœur des travaux concernés tels que :

  • Installation d’une chaudière à très haute performance énergétique ;
  • Production d’eau chaude et chauffage avec une énergie renouvelable (comme l’énergie solaire) ;
  • Isolation thermique (toiture et murs) ;
  • Remplacement des fenêtres en simple vitrage par des fenêtres en double vitrage ;
  • Installation d’une pompe à chaleur ;
  • Dépose des cuves à fioul ;
  • Réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (quand il est facultatif).

Quel crédit d’impôt espérer ?

Le montant du crédit d’impôt s’élève à 30% des dépenses. Par exception, les chaudières à haute performance énergétique au fioul et les remplacements de fenêtres à simple vitrage offrent un crédit d’impôt de 15%. Un plafond de 100 euros par fenêtre est en outre prévu. La dépose d’une cuve à fioul offre un crédit d’impôt de 50% du montant de la main d’œuvre.

Le montant des travaux est plafonné à :

  • 8000 euros pour une personne seule ;
  • 16 000 euros pour un couple ;
  • 400 euros supplémentaires par personne à charge.

Par exemple, un couple avec deux enfants réalise 20 000 euros de travaux d’isolation thermique. Il obtiendra un crédit d’impôt égal à 30% du montant plafonné de 16 800 euros, soit 5 040 euros.

L’administration fiscale apprécie ce plafond sur les 5 dernières années. Il est donc inutile de d’échelonner ses travaux sur plusieurs années.

Le saviez-vous ?

Un crédit d’impôt est remboursé même si vous êtes non-imposable ou si votre impôt sur le revenu est inférieur au crédit d’impôt. C’est la différence avec les mesures de “réductions d’impôt”. En effet, le CITE est une subvention et non une déduction, tout le monde y a droit !

A retenir : les points essentiels du crédit d’impôt travaux

  • Jusqu’au 31 décembre 2019, les travaux d’économie d’énergie peuvent octroyer un crédit d’impôt appelé le CITE ;
  • Le montant des travaux est plafonné sur 5 ans ;
  • La plupart des travaux d’amélioration énergétique permettent d’obtenir un crédit d’impôt de 30% soumis à conditions.

Besoin d'être
accompagné ?

Détaillez votre projet
à nos conseillers spécialisés

DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE