Vous avez un projet immobilier ? Vous êtes à la recherche d’un crédit pour le financer ? Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir votre crédit immobilier au meilleur taux, vous pouvez faire appel à un expert du crédit : le courtier immobilier. En quoi consiste son métier ? Quelles sont ses missions ? Quelle est sa formation ? Comment peut-il vous aider ? On répond à toutes vos questions sur le métier de courtier immobilier.

Le courtier en crédit immobilier : qui est-il ?

Un courtier immobilier est un professionnel du crédit qui va être un intermédiaire entre vous et la banque. C’est un acteur incontournable du marché immobilier, qui aide les acquéreurs à obtenir le financement nécessaire pour leur projet. Son rôle est en effet d’aider les emprunteurs à trouver le meilleur* prêt, en les accompagnant pour monter leur dossier de demande de prêt et en comparant les offres proposées par les différentes banques. 

Le courtier en crédit immobilier dispose ainsi d’un vaste réseau de partenaires bancaires, à qui il adresse les demandes de crédits de ses clients. Il est en relation directe avec les banques pour le compte de ses clients, et négocie pour eux le taux et les conditions de leur prêt immobilier. Il fait donc office d’intermédiaire entre les banques et les emprunteurs. 

Le cœur de métier du courtier en crédit immobilier est de négocier pour ses clients le meilleur taux* pour leur crédit, mais pas seulement : il fait également en sorte d’obtenir les conditions de financement les plus avantageuses pour la réalisation de leur projet. Il les aide par ailleurs à obtenir l’assurance de prêt qui leur convient le mieux lors de la délégation d’assurance.

Bon à savoir

Le courtier ne facture qu’au succès, soit, uniquement si le crédit est accordé et les fonds débloqués. Il ne perçoit ses honoraires qu’après le déblocage des fonds par l’établissement bancaire, soit après la signature de l’acte de vente chez le notaire.
Pour en savoir plus : Faire appel à un courtier, combien ça coûte ?

Mais combien coûte l’intervention d’un courtier ?
Le montant de ses honoraires, appelés frais de courtage, représente environ 1 % du montant emprunté. Cela signifie que pour un crédit de 200 000 €, l’aide d’un courtier immobilier coûtera généralement 2 000 €.

Formation et expériences du courtier en crédit immobilier

Le métier de courtier immobilier est un métier qui nécessite un certain nombre de compétences et de qualifications. On vous explique plus en détails.

Quelles conditions faut-il remplir pour devenir courtier ?

Au-delà des diplômes, un courtier immobilier doit remplir deux conditions indispensables pour pouvoir exercer son métier : 

  • être titulaire d’une capacité IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) ;
  • être immatriculé au registre de l’ORIAS, le registre officiel des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Si la capacité IOBSP peut être obtenue via plusieurs parcours, l’immatriculation au registre de l’ORIAS doit être effectuée par le candidat à l’issue de sa formation.

L'ORIAS est, quant à lui, un organisme qui a un rôle de vérification. Il sert à contrôler les compétences du professionnel et à protéger le consommateur.

Bon à savoir

Outre le prêt immobilier, les courtiers s’occupent des regroupements de crédits ou encore des prêts professionnels.

Quels sont les diplômes d’un courtier immobilier ?

Apparu en 1971, il existe différentes options pour exercer le métier de courtier immobilier. Plusieurs parcours sont possibles :

  • Il faut être titulaire de certains diplômes d’un niveau au moins égal à Bac +2 pour pouvoir avoir la capacité d’exercice de l’activité IOBSP. Cela peut être un BTS (Banque, Assurance, Professions Immobilières…), un DUT (Gestion des entreprises et des administrations), un DEUST ou encore une Licence professionnelle en Bac +3 (Assurance, Banque, Finance). 
  • Il existe également une formation professionnelle de 150 heures dispensée par des établissements agréés. Le candidat acquiert des compétences dans les domaines de la finance, de l’économie et du juridique.
  • Enfin, il est possible de valider les acquis par une expérience professionnelle minimale (emploi dans le secteur bancaire) associée à 40h de formation pour avoir la capacité d’exercer et pouvoir ainsi être inscrit à l’ORIAS.

Quelles sont les qualités requises pour devenir courtier ?

Le métier de courtier en crédit immobilier est un métier complet et exigeant. Un courtier doit en effet détenir de nombreuses connaissances techniques et juridiques, que ce soit en matière de crédit ou de transactions immobilières. Ses connaissances doivent être régulièrement mises à jour, en fonction des évolutions juridiques et légales que connaît le secteur. Il doit également suivre de près les évolutions du marché immobilier, des différents taux pratiqués (taux immobiliers, taux d’usure, taux directeurs), ou encore, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière en matière de crédit.

Un courtier en crédit immobilier doit aussi disposer de compétences humaines et d’une forte capacité de négociation afin de mener à bien son rôle d’intermédiaire. Il doit faire preuve de compréhension et de pédagogie avec ses clients emprunteurs, en même temps qu’il doit se montrer convaincant et sûr de lui auprès les banques.

Quelles sont les missions du courtier en crédit immobilier ?

Le quotidien d’un courtier s’articule autour de plusieurs missions, afin d’aider les emprunteurs à obtenir le meilleur crédit pour leur projet.

1. Orienter et informer les emprunteurs 

Expert du crédit, le courtier doit être incollable sur les types de prêt existants. Il doit pour cela s’informer, et se former, continuellement. En effet, depuis le 21 mars 2017, les intermédiaires en opérations de banque sont soumis à une obligation de formation annuelle continue de 7 heures afin d’actualiser constamment leurs connaissances.

Bon à savoir

Les mandataires CAFPI bénéficient d'un programme interne d'acquisition et de maintien de compétences.

Grâce à sa connaissance des secteurs de l’immobilier et du crédit, le courtier immobilier peut orienter ses clients vers le meilleur type de prêt pour leur projet. Premier achat, résidence secondaire, investissement locatif, défiscalisation… Chaque projet immobilier peut être financé par un prêt immobilier différent, en fonction des objectifs patrimoniaux et du profil de l’emprunteur.

2. Les aider à préparer leur demande de prêt

Si le cœur de métier du courtier est de trouver et de négocier le meilleur prêt pour ses clients, son travail commence bien en amont. L’expertise du courtier en crédit immobilier intervient en effet dès le montage du dossier de prêt, une étape indispensable de toute demande de prêt. En effectuant ce travail pour le compte de ses clients, le courtier les aide à présenter le meilleur dossier possible aux banques. Cela permet non seulement d’optimiser et d’accélérer la recherche de financement, mais aussi, dans certains cas, de négocier une exonération des frais de dossier bancaires.

3. Comparer les prêts immobiliers

Une fois le dossier de prêt monté, le courtier en crédit immobilier l’adresse à différentes banques pour pouvoir comparer plusieurs offres de prêts. Il s’appuie alors sur son réseau de banques partenaires pour cibler les banques les plus adéquates et obtenir rapidement plusieurs offres à comparer. C’est ce réseau qui permet au courtier de cibler et de comparer efficacement les offres de prêt pour ses clients. Il connaît en effet les délais et les exigences de chaque banque, ce qui lui permet de s’adresser directement au meilleur partenaire en fonction du profil du client.

Concrètement, son objectif est d’analyser et de comparer les différentes offres de crédit immobilier des banques, afin de trouver la meilleure proposition.

Mais pourquoi cette relation privilégiée avec les banques ? Grâce au volume de dossiers apportés aux banques, le courtier parvient à défendre les intérêts de ses clients, et entretient ainsi des relations habiles et bénéfiques avec ses partenaires.

Bon à savoir

CAFPI s'appuie sur un réseau de plus de 150 partenaires bancaires pour aider ses clients à obtenir leur crédit immobilier.

Après avoir comparé les prêts disponibles, le courtier va pouvoir mener son travail de négociation, en faisant jouer ses relations pour obtenir le meilleur taux*.

4. Négocier le meilleur prêt pour ses clients 

Dès qu’un client fait appel à lui, le courtier négocie directement avec ses partenaires l’offre la plus avantageuse* pour son client.

Son expérience et ses capacités de négociation lui permettent d’obtenir le meilleur taux* immobilier pour ses clients, mais aussi les meilleures conditions* de remboursement et la meilleure assurance* de prêt. Comme il dispose d’interlocuteurs privilégiés au sein de chaque banque, il a une plus grande marge de négociation que ses clients. En plus, son travail sur le montage du dossier lui permet de négocier la diminution voire l’exonération des frais de dossier. 

5. Accompagner les emprunteurs tout au long de leur demande de crédit

Le courtier accompagne son client tout au long du processus de mise en place du crédit immobilier : du moment où l’emprunteur lui présente son projet jusqu’à la concrétisation de l’achat immobilier.

Il est son unique interlocuteur, donne des conseils et évite aux emprunteurs d’entamer eux-mêmes des démarches techniques et complexes.

Les intérêts du client sont compris et défendus à tout moment par le courtier, qui est spécialisé sur les prêts immobiliers. Il bénéficie ainsi d'un fort pouvoir de négociation liée à sa connaissance fine des mécanismes du crédit immobilier qu'il met au service des spécificités du projet.

Le courtier répond à la moindre des interrogations, rassure et simplifie la réalisation du projet, de A à Z.

À retenir
  • Le courtier est l’expert qui aide à obtenir un crédit immobilier dans les meilleures conditions* et au meilleur taux*.
  • Il bénéficie d’une habilitation spécifique, qui permet d’attester de ses qualifications et de son expertise en matière d’immobilier, d’opérations bancaires et d’assurance.
  • Son rôle consiste à accompagner ses clients pendant toute leur recherche de financement, du montage du dossier de prêt à la signature de l’acte de vente, en passant bien sûr par la négociation du meilleur taux*.
  • Il met à disposition ses 3 meilleures compétences : connaître, négocier, accompagner.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 04/11/2019 à 15:08
Mis à jour le 28/03/2023 à 16:08
Frédérique a commencé sa carrière en 2011, se spécialisant dans le marketing pour le secteur immobilier. Au fil des années, elle a acquis une solide expérience et des connaissances approfondies dans ce domaine. En 2017, elle a rejoint CAFPI, élargissant son champ d’expertise pour inclure le crédit immobilier et l’assurance emprunteur. Sa contribution significative à ces domaines est démontrée par ses nombreux écrits sur ces sujets sur le site www.cafpi.fr. Actuellement, elle est en charge des activités digitales sur le site CAFPI, où elle continue de faire preuve de son expertise et de son engagement pour rendre accessible le monde parfois complexe du crédit immobilier et de l’assurance emprunteur. > Linkedin
Prêt à concrétiser votre crédit immobilier ?
Obtenir un taux personnalisé

Crédit immobilier

N'attendez plus
pour avoir une réponse
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 31 723 avis
230 Agences