CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Financement 

Financement immobilier : quel apport faut-il ?

Si les taux des crédits immobiliers restent faibles, les banques se montrent plus exigeantes sur la situation des emprunteurs. Et un apport personnel, pour financer son projet immobilier, reste un élément décisif dans l’octroi d’un crédit immobilier. Découvrez le montant minimum requis pour votre apport personnel, comment le constituer, et éventuellement comment emprunter sans aucun apport.

photo_interieure-apport_financement_immobilier

Quel montant doit représenter votre apport personnel ?

Depuis fin 2019, un apport personnel représentant 10% du montant du bien que vous achetez est très apprécié. Avec l’apport, la banque estime que vous serez capable de couvrir les frais de notaire, les frais de dossier ainsi que les frais de garantie du crédit.

Bon à savoir

Il n’est pas utile de prévoir un apport supérieur à 10%. Si vous disposez de plus d’épargne, il faudra mieux placer cet excédent et profiter du levier de crédit. Vous vous assurerez alors de bénéficier de la meilleure offre de crédit.

Quelles sources pour son apport personnel ?

L’idéal reste bien sûr la constitution d’un apport personnel au fil des ans : cela démontre en effet de votre capacité d’épargne, un aspect très rassurant pour les banques. Vous pourrez aussi constituer votre apport grâce à une donation familiale.

De manière générale, avant de vous accorder un prêt, la banque scrutera attentivement la gestion de vos comptes (incidents, découverts, épargne). Votre situation professionnelle sera aussi questionnée soigneusement. Enfin, votre taux d’endettement devra être réfléchi pour vous correspondre et garantir que vous ne serez pas en difficulté pour rembourser ensuite votre prêt immobilier.

Emprunter sans apport, est-ce possible ?

Un emprunt sans apport dépendra de plusieurs critères.
Votre situation professionnelle mais aussi personnelle (gestion de votre compte, capacité d’épargne) seront passées en revue.
La nature de votre projet immobilier pourra aussi influencer l’attribution d’un prêt immobilier sans apport.

Toutefois, notez que pour les investisseurs disposant déjà d’un patrimoine, la négociation sera plus aisée.

Pour les primo-accédants en revanche, à moins d’être un jeune actif très diplômé et au salaire augmentant de manière exponentielle, emprunter sans aucun apport s’avérera compliqué.

Avant de potentiellement vous décourager, n’hésitez pas à faire appel à un courtier : cet expert du crédit saura vous conseiller et vous guider vers la meilleure option pour financer votre projet.

Mis à jour le 05/07/2021
Rédigé par CAFPI le 05/07/2021
A lire sur le même sujet :