CAFPI Courtier en crédit
CAFPI Mag
#Financement 

3 nouvelles dispositions sur l’éco PTZ

Pour inciter les ménages à engager des travaux de rénovation énergétique (mieux isoler son logement, se chauffer avec des énergies plus vertueuses,...), le gouvernement a mis en place 3 nouvelles dispositions sur l’éco-PTZ.
C’est la ministre du Logement qui a annoncé ces mesures dans le cadre du Projet de loi de finance 2022.

actu-interieure-pret-travaux-eco-PTZ

L’éco PTZ, qu’est-ce que c’est ?

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt destiné au financement de travaux de rénovation énergétique d’un logement, accordé sans conditions de ressources.

Permettant de financer des travaux à partir de 7 000 €, il est particulièrement intéressant car son taux d’intérêt est nul (0%), les intérêts du prêt étant pris en charge par l’Etat.

Les logements concernés sont les logements nécessitant des travaux de rénovation énergétique et donc construits depuis plus de 2 ans. Une autre condition à remplir ; louer le logement comme résidence principale.

Enfin, les travaux éligibles sont les suivants :

  • Travaux d’isolation : toiture, murs extérieurs, portes, fenêtres et baies vitrées ;
  • Travaux d’installation d’équipement : chauffage ou production d’eau chaude sanitaire, chauffage basé sur une source d’énergie renouvelable (pompe à chaleur ou énergie solaire par exemple).

Quelle est la différence entre PTZ et éco-PTZ ?

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt immobilier visant à financer l'acquisition d’un logement neuf ou ancien, tandis que l’éco-PTZ propose uniquement le financement de travaux de rénovation énergétique.

Attention, le PTZ est un prêt complémentaire, attribué sous conditions de ressources et pour l’acquisition d’une résidence principale.

Les 3 nouvelles dispositions de l’éco-PTZ

▶ Un rehaussement à 50 000 euros

Dès le 1er janvier 2022, le plafond de l’éco-PTZ sera rehaussé, passant de 30 000 à 50 000 €.
La durée maximum du prêt est également allongée, passant de 15 à 20 ans.

A la clé : un logement rénové, une hausse de la valeur du logement et des factures énergétiques en baisse.

A noter toutefois : cette mesure est destinée à encourager les travaux de grande ampleur comme l’isolation, le chauffage ou encore les menuiseries.

▶ Des procédures simplifiées

Dans le cas d’un cumul de l’éco-PTZ avec le dispositif MaPrimeRénov’, la constitution de dossiers de demande d’éco-PTZ est simplifiée, pour les bénéficiaires du prêt mais également pour les établissements bancaires : à partir de juillet prochain, il sera possible d’émettre une seule demande de prêt pour les 2 dispositifs.

Par ailleurs, les dispositifs MaPrimeRénov’ Sérénité et Mon Accompagnateur Rénov’ seront désormais réunis sous le concept France Rénov’, qui sera actif dès le début 2022.

Ces changements visent à offrir davantage de visibilité aux particuliers, aux copropriétés et aux professionnels, le tout pour favoriser la mise en place de projets de rénovation énergétique.

▶ Une expérimentation prolongée

Alors qu’il devait s’éteindre fin 2021, l’éco-PTZ est prolongé de 2 ans, soit jusqu’au 31 décembre 2023.

Dans le même temps, une autre expérimentation est prolongée de 2 ans en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France : la distribution de l’éco-PTZ par des sociétés de tiers financement (STF).

Mis à jour le 03/12/2021
Rédigé par CAFPI le 03/12/2021
A lire sur le même sujet :