CAFPI Courtier en crédit

Rachat de crédit et saisie sur salaire

Une saisie sur votre salaire est en cours ? Cela ne vous empêche pas de demander un rachat de crédit. Vos mensualités seront moins importantes et votre budget global restructuré. Définition, avantages, conseils pour constituer votre dossier de financement : CAFPI fait le point.

La saisie sur salaire : définition

La saisie sur salaire consiste, pour un créancier, à se faire rembourser directement son dû via un prélèvement sur le salaire net de son débiteur.
Il peut s’agir d’une pension alimentaire, d’un impôt, d’une taxe ou d’une dette à une entité privée. La saisie sur salaire fait toujours suite à une décision judiciaire.

Le saviez-vous ?

  • La saisie sur salaire est encadrée juridiquement. Elle doit respecter une quotité saisissable c’est-à-dire le montant maximum du revenu saisissable par l’employeur. Ce montant est calculé sur la base des douze derniers salaires nets et après application d’un barème revu tous les ans par décret.
  • L’employeur ne pas refuser une saisie sur salaire.

Quel qu’en soit le motif, la saisie sur salaire n’empêche pas l’obtention d’un crédit ou d’un rachat de crédit mais représente tout de même un frein que l’emprunteur peut surmonter en suivant nos quelques conseils.

Procéder à un rachat de crédit avec saisie sur salaire

Il a plusieurs objectifs : alléger ses mensualités, réduire son taux d’endettement, financer un nouveau projet … le rachat de crédit est le fait de regrouper plusieurs crédits en cours afin de n’avoir plus qu’un prêt unique à rembourser.

Lorsque des loyers ou impôts impayés rejoignent la liste des dettes à restructurer, la banque se charge de régler les sommes dues par son client au propriétaire du logement ou au Trésor Public.
Un rachat de crédit avec une saisie sur salaire n’est pas impossible mais elle réduit néanmoins la confiance des établissements prêteurs.
Contactez un courtier CAFPI pour évaluer les différentes options s’offrant à vous. Les conditions de votre rachat de crédit seront définies suivant votre profil, votre situation et vos besoins.

Exemple de rachat de crédit avec saisie sur salaire

Situation de notre client

Alexandre et Jeanne mariés deux enfants à charge. Suite à des accidents de vie ils sont confrontés à des difficultés financières (saisie sur salaire, dette fiscale, dette huissier) et doivent assumer de lourdes mensualités pour rembourser leurs 5 crédits : une LOA, un RAC conso, 3 prêts à la consommation. Ils souhaitent :

Regrouper leurs prêts pour alléger leurs mensualités
Conserver un prêt employeur à un taux attractif

Solution proposée par CAFPI

Grâce à la solution CAFPI ils ont pu regrouper leurs 5 crédits conso, une dette huissier, une dette fiscale, un découvert bancaire et obtenir la mise en place d’un prêt de 71 200€ sur 144 mois à taux 4.34 %.

  • - 11 % sur le taux d’endettement
  • + 876.99 € de reste à vivre
  • + Plus de saisie sur salaire
  • Avant

    Revenus du couple 7753 €
    Total mensualités rachetées 1512 €
    Total mensualités conservées 1156 €
    Revenu disponible 5085 €
    34%
    Détail au survol Touchez le graphique
    De taux
    d'endettement
  • Aprés

    Revenus du couple 7753 €
    Total mensualités rachetées 635 €
    Total mensualités conservées 1156 €
    Revenu disponible 5962 €
    23%
    Détail au survol Touchez le graphique
    De taux
    d'endettement
DÉMARRER UNE ÉTUDE GRATUITE

Comment préparer son dossier de financement ?

Pour vous assurer l’obtention de votre rachat de crédit avec saisie sur salaire, un dossier de financement solide et travaillé est clé.

Nous vous conseillons vivement de choisir la transparence, afin de mettre toutes les chances de votre côté : expliquez sans tergiverser les raisons de la saisie sur salaire, en détaillant bien le montant, la nature et la durée.

Mettez aussi en valeur vos atouts : un emploi stable et durable, de l’ancienneté dans la même entreprise, ou un bien immobilier à proposer en garantie par exemple.

Bon à savoir

Si votre dossier manque d’éléments convaincants, un co-emprunteur et/ou un bien immobilier rassureront l’organisme bancaire.

La cession sur salaire : une solution lors d’un rachat de crédit avec une saisie sur salaire

Cession, saisie, quelles différences ?

A la différence d’une saisie sur salaire, la cession est un acte volontaire entre le créancier et le débiteur là où la saisie sur salaire intervient après plusieurs échecs de procédures amiables.

La cession sur salaire peut donc être une alternative pour rassurer l’organisme préteur en lui apportant une garantie supplémentaire surtout si vous n’avez pas de bien immobilier à proposer en hypothèque.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un courtier CAFPI pour vous orienter vers la solution la plus adaptée à votre situation

A retenir

  • La saisie de salaire consiste, pour un créancier, à se faire rembourser directement son dû (impôt, pension alimentaire) via un prélèvement sur le salaire net de son débiteur.
  • Quel qu’en soit le motif, la saisie sur salaire n’empêche pas l’obtention d’un rachat de crédit.
  • Le rachat de crédit permettra d’alléger ses mensualités, de solder ses dettes et de réduire son taux d’endettement.
  • Si elle réduit la confiance des établissements prêteurs, la cession sur salaire peut être une alternative.
  • Pour convaincre la banque, un dossier de financement solide est clé : soyez transparent sur les raisons de la saisie sur salaire.

Regroupez tous 
vos crédits en un seul !

  • Obtenez le meilleur taux
  • Réduisez vos mensualités
  • Recevez une étude personnalisée
  • 17370 avis clients certifiés
    4,7 clients sur 5 sont satisfaits
  • 1 seule mensualité
    pour tous vos crédits
  • Plus de 240 agences
    en France et DOM-TOM

Exemple réel de financement accepté par les clients. Pour des raisons de confidentialité les identités ont été modifiées. Avant l’opération de regroupement de crédits, le total des mensualités des crédits souscrits par Alexandre et Jeanne s'élevait à 2668,52 €. L'opération de regroupement de crédits présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt fixe de 4,34 % sur une durée de 144 mois. Sont inclus tous les frais liés à l'opération y compris nos honoraires d’intermédiation et les frais de dossiers, hors assurance facultative. Conditions applicables aux crédits aux particuliers, en vigueur au 12/06/2018 (susceptibles d’évolution). L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant acceptation définitive de son crédit.