Lors d’un achat immobilier, vous avez contracté un prêt aidé à taux zéro, plus connu sous l’acronyme PTZ ou PTZ + ?
Au fil du temps, plusieurs autres emprunts sont venus s’ajouter, que ce soit pour réaliser des travaux, acheter une nouvelle voiture ou financer un projet personnel.

Vous vous posez alors sûrement des questions à propos du rachat de crédit avec PTZ afin d’optimiser votre budget familial mensuel. Comment le mettre en place sans perdre le bénéfice d’un taux d’intérêt nul ? CAFPI vous explique tout !

Rachat de crédit et prêt à taux zéro 

Vous souhaitez faire racheter vos crédits ? On vous explique en quoi consiste cette opération bancaire. 

Le rachat de crédit : en quoi ça consiste ? 

Le rachat de crédit consiste à regrouper tous ses crédits en un seul emprunt. Vos crédits en cours sont ainsi rachetés à vos anciens créanciers par un nouvel organisme de prêt, qui se charge de les solder. Ce nouvel établissement vous fait alors souscrire à un nouveau prêt, qui regroupe tous vos anciens crédits. Le nouveau prêt peut alors être un prêt à la consommation ou un prêt immobilier selon les crédits qu’il regroupe. Son taux d’intérêt et ses conditions d’emprunts sont alors les mêmes qu’un prêt conso ou immobilier classique. 

Le rachat de crédit est envisagé par les emprunteurs pour répondre à différents objectifs.
Il permet d’abord de simplifier la gestion de ses finances, en remplaçant une multitude de créanciers et de prélèvements par un interlocuteur et une mensualité unique.

Il permet également de faire baisser ses mensualités, généralement en allongeant la durée de remboursement de ses crédits(1). C’est donc un excellent moyen de faire baisser son taux d’endettement et de retrouver le contrôle de son budget. En faisant racheter vos crédits, vous pouvez retrouver une certaine marge de manœuvre, pour plus de sérénité ou pour vous consacrer à de nouveaux projets. 

Enfin, le rachat de crédit peut être l’occasion de bénéficier d’un meilleur taux pour ses emprunts, notamment si les taux pratiqués au moment du regroupement sont plus avantageux que ceux proposés au moment de la signature des crédits initiaux. 

Important

Il faut cependant garder à l’esprit que ce n’est pas toujours le cas, notamment dans le cadre d’un prêt aidé tel que le Prêt à Taux Zéro.

Le Prêt à Taux Zéro : définition 

Le Prêt à Taux Zéro (ou PTZ / PTZ+) est un prêt aidé mis en place par l’État pour aider les ménages à accéder à la propriété. Ce prêt sans intérêts s’adresse aux primo-accédants, soit les personnes qui n’ont jamais été propriétaires de leur résidence principale ou qui ne le sont plus depuis au moins deux ans. Le PTZ, comme tout prêt aidé, est accessible sous conditions de ressources. Des plafonds de revenus sont fixés en fonction de la composition du foyer et de la zone d’habitation (zonage ABC). Il est destiné à financer l’achat d’une résidence principale dans l’immobilier neuf ou dans l’ancien dégradé (nécessitant des travaux importants).

Depuis 2019, le Prêt à Taux Zéro répond à l’acronyme PTZ+. En effet, ses conditions et modalités sont revues annuellement pour correspondre au contexte économique et aux évolutions du marché de l’immobilier. Un PTZ ne peut suffire à financer une opération : il doit toujours être complété par crédit immobilier “classique”.

Bon à savoir

La durée de remboursement d’un PTZ correspond généralement à la durée du prêt immobilier complémentaire. Elle ne peut excéder 25 ans sauf dérogation. Son montant maximal est fixé en fonction des ressources du foyer et de la zone d’habitation.

Un PTZ est octroyé par une banque classique, à condition qu’elle ait signé une convention avec l’État. Si un PTZ ne rapporte pas d’intérêts aux banques, il leur permet de bénéficier d’un crédit d’impôts sur les bénéfices.

▶ Le rachat de crédit avec PTZ : conditions et avantages 

Techniquement, un Prêt à Taux Zéro n’est pas transférable. Cela signifie que, à moins de faire racheter ses autres crédits par la banque qui a octroyé le PTZ, il n’est pas possible de faire racheter un PTZ sans perdre le bénéfice du taux zéro. 

On peut alors se demander quel peut être l’intérêt d’un rachat de crédits avec PTZ. Pourquoi vouloir racheter un prêt à taux zéro, sachant qu’il est impossible d’obtenir un meilleur taux que 0 % ? 

Pour répondre à cette question, il faut considérer tous ses crédits de manière globale. En procédant au regroupement de son PTZ avec d’autres crédits, il est possible de réaliser une opération avantageuse : cela dépend de la nature et du montant de ces crédits. En effet, le PTZ étant un prêt immobilier, il vous fera forcément bénéficier d’un taux plus avantageux pour le rachat de vos crédits à la consommation ! À condition bien sûr que votre PTZ et votre crédit immobilier principal représentent plus de 60 % du total de votre rachat de crédits. 

Les avantages se mesurent alors globalement et non pas crédit par crédit : 

  • Le taux d’intérêt proposé lors du rachat de crédits doit être suffisamment intéressant pour compenser la perte d’un taux zéro ; 
  • Le coût total du crédit doit être inférieur à la situation antérieure, en prenant en compte le PTZ +. 

Le meilleur moyen de savoir si un regroupement de crédit avec PTZ est vraiment avantageux est de réaliser une simulation de rachat de prêt. Vous pourrez alors comparer le coût global de vos emprunts avant et après rachat pour une vision plus juste. 

Comment réaliser un rachat de crédit avec un PTZ + ? 

Vous souhaitez réaliser un rachat de crédit incluant votre PTZ ? Découvrez comment procéder à ce rachat en ayant l’assurance de réaliser une opération avantageuse. 

▶ Peut-on faire racheter son PTZ par une autre banque ? 

Un prêt à taux zéro n’est pas transférable en tant que tel d’une banque d’une banque à l’autre. En effet, chaque établissement bancaire reçoit une aide de l’État en contrepartie du PTZ+. Il perd alors cet avantage dès lors que le prêt est ou transféré. Il est possible de le solder avant le prêt classique, mais cela reste à l’appréciation de la banque. 

De la même manière que la banque perd ses avantages fiscaux lors d’un transfert de PTZ, vous perdrez l’avantage du taux nul en procédant à son rachat.

Bon à savoir

En bref : si le rachat d’un Prêt à Taux Zéro est techniquement possible, il sera forcément transformé en prêt amortissable (avec intérêts) au moment de son rachat.

▶ Dans quel cas est-il pertinent de renoncer à son PTZ ? 

Vous l’avez compris, le rachat d’un PTZ implique de perdre l’avantage de son taux zéro. Pour autant, ce n’est pas toujours synonyme d’une mauvaise opération ! Vous pouvez renoncer au bénéfice de votre prêt à taux zéro et obtenir quand même un rachat de crédits avantageux, en termes de mensualités comme de taux. Cela est possible lorsque les taux immobiliers sont bas, en tout cas, plus bas qu’au moment où vous avez souscrit votre PTZ. Avec les taux historiquement bas que nous connaissons actuellement, il y a fort à parier que vous obteniez un rachat de crédit intéressant, PTZ compris. 

Mais comment en être sûr ?  Vous devez bien vérifier que le coût global du crédit, la durée et la nouvelle mensualité soient plus avantageux avant de renoncer à un PTZ !

Important

Pour cela, nous vous conseillons de réaliser une simulation précise de votre rachat de crédit grâce à nos calculateurs en ligne.

Vous devez également consulter les conditions de remboursement anticipé de votre prêt principal afin de s’assurer qu’elle ne s’applique pas à l’ensemble des prêts, dont le PTZ.

La meilleure solution reste de solliciter l’intervention d’un expert CAFPI, qui, sur la base de votre simulation, pourra vous orienter vers le meilleur rachat de crédits avec PTZ possible. Il vous aidera notamment à monter votre dossier et à étudier les conditions de remboursement anticipé et les garanties de vos différents prêts afin de vous proposer un regroupement de crédits avantageux et adapté à vos besoins. 

▶ L’autre option : exclure son PTZ lors du rachat de ses crédits 

Lorsque la perte du bénéfice du Prêt à Taux Zéro n’est pas pertinente, mais que le rachat des autres crédits est profitable, il est possible de procéder à son rachat de crédits sans inclure son PTZ. Vous pouvez alors garder votre PTZ dans la banque auprès de laquelle vous l’avez souscrit et faire racheter vos autres prêts par un autre établissement. 

Attention cependant, cette opération nécessite une bonne préparation. Comme vous conservez deux mensualités, vous devez être particulièrement attentif à votre taux d’endettement, qui doit impérativement rester sous la barre des 35 %. 

Vous devez donc veiller à ce que le cumul des mensualités de votre PTZ et de celles de votre nouveau crédit (après rachat) reste inférieur à 35 % de vos revenus.

Vous devez également faire attention à votre garantie hypothécaire.
En effet, il est possible que la banque ait pris une hypothèque sur vos deux crédits : le PTZ et le crédit conventionné principal.
Si c’est le cas, vous serez obligé de racheter les deux prêts ensemble. Le seul scénario dans lequel il est possible de racheter votre prêt principal sans racheter votre PTZ est que ce dernier ne soit pas lié à une hypothèque.

À retenir
  • Un rachat de crédit avec PTZ + est une opération complexe dont vous devez mesurer le bénéfice global. 
  • Les simulations de rachat de crédit doivent prendre en compte un regroupement avec le prêt à taux zéro et sans celui-ci afin de trouver la meilleure solution. 
  • Un accompagnement par des professionnels reconnus comme les courtiers CAFPI vous assure une réponse à vos questions avant de procéder à ces opérations de rachat de crédits.
Frédérique Moles
Par Frédérique Moles le 04/12/2020
Mis à jour le 12/07/2022
Regroupez tous vos crédits en un seul !
Démarrez une étude gratuite

Rachat de crédits

Réduisez jusqu'à 60%
vos mensualités(1) !
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 25 772 avis
230 Agences
1 Taux - 1 Crédit - 1 Mensualité