Rachat de crédits et surendettement

Frédérique Moles
Par Frédérique Moles - Mis à jour le 25/06/2024
4 min de lecture
Rachat de crédits et surendettement Rachat de crédits et surendettement

Lorsqu’on fait face à une perte de revenus, un divorce ou un gros imprévu, on peut voir sa stabilité financière mise à mal. Pour tenter de s’en sortir, on souscrit alors à de nouveaux crédits, le temps que tout rentre en ordre. Parfois, la situation s’améliore, mais d’autres fois, elle empire : on peine à rembourser ses mensualités, les dettes s’accumulent… On risque alors de se retrouver en situation de surendettement. 
Heureusement, plusieurs solutions peuvent être mises en place avant de crouler sous les dettes ou de devenir interdit bancaire. Le rachat de crédits se présente alors comme un bon moyen de retrouver un certain équilibre.

L'essentiel à retenir
  • Le surendettement est une situation financière dans laquelle une personne n’arrive plus à faire face à ses dettes, que ce soit des charges courantes ou des mensualités de crédit. À terme, le surendettement peut mener à une interdiction bancaire ou à l’impossibilité de souscrire à de nouveaux crédits.
  • Pour éviter un surendettement trop important, il est possible de faire baisser ses mensualités avec un rachat de crédits. Le rachat de crédits peut aussi être l’occasion de faire baisser le taux moyen de ses emprunts.
  • Face aux premiers signes de surendettement, il vaut mieux agir vite : les banques accordent moins facilement des crédits aux ménages lourdement surendettés qui ont déjà connu plusieurs incidents de paiement.
  • Une garantie hypothécaire peut aider à convaincre les banques d’accorder un rachat de crédits en cas de surendettement. Faites appel à un courtier immobilier CAFPI pour savoir quelle est la solution la plus adaptée à votre situation !

Le surendettement : de quoi parle-t-on ?

Le surendettement est une situation financière qui peut toucher n’importe quel emprunteur, professionnel ou particulier. Comment cela se produit ? Quels sont les risques d’une telle situation ? On vous explique.

Le surendettement : définition

Le surendettement est défini par le Code de la consommation comme “l’impossibilité manifeste de faire face à l’ensemble de ses dettes non-professionnelles exigibles et à échoir”. Cela peut aussi bien concerner les charges courantes que sont les factures d’énergie que des mensualités de crédit immobilier ou à la consommation.

Malheureusement, le surendettement est plus courant qu’on ne le croit, et aurait concerné plus de 110 000 ménages en 2022. S’il n’existe pas de profil type du ménage endetté, on retrouve souvent les mêmes scénarios : un accident de la vie ou une perte d’emploi entraînant une baisse de revenus, une accumulation de crédits à la consommation, voire, dans certains cas, une addiction, par exemple aux jeux d’argent. On constate également que les familles monoparentales sont surreprésentées parmi les ménages endettés. 

Les conséquences du surendettement

À terme, le surendettement peut entraîner un fichage de la personne endettée au Fichier Central des Chèques (ce qui revient à être interdit bancaire) et / ou au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers, le FICP. Dans le premier cas, vous risquez de perdre tous vos moyens de paiement. Dans le second, vous risquez de ne plus pouvoir souscrire de crédits pendant une période de 8 ans. À noter qu’il est possible de déposer soi-même un dossier de surendettement auprès de la Banque de France quand la situation de surendettement est devenue inextricable.

Comment éviter le surendettement ?

Éviter le surendettement paraît plus facile à dire qu’à faire. Pourtant, on peut anticiper des baisses de revenus et tenter d’ajuster ses mensualités en fonction (modulation ou report d’échéances). Dans tous les cas, il vaut mieux éviter de souscrire à un nouveau crédit en espérant que cela règle le problème. Par contre, si plusieurs crédits sont déjà en cours de remboursement, le rachat de crédits peut être une solution envisageable.

En quoi le rachat de crédits peut être une solution pour éviter le surendettement ?

Le rachat de crédits permet de regrouper tous ses crédits en cours en un seul et même crédit. On vous explique en quoi cela peut permettre d’éviter le surendettement.

Simplifier le suivi de son budget

En regroupant tous les crédits en cours dans un nouveau crédit, le rachat de crédits permet de simplifier le suivi de son budget : qui dit un seul crédit dit en effet une seule mensualité ! Or, qui dit une seule mensualité dit aussi un budget plus simple à prévoir et à gérer au fil des mois.

Alléger ses mensualités 

La première fonction d’un rachat de crédits est d’aider les emprunteurs à alléger leurs mensualités en rééchelonnant leurs dettes. En souscrivant à un nouveau crédit, les emprunteurs peuvent allonger la durée de remboursement et ainsi mieux étaler leurs échéances. Avec des mensualités plus basses, on dispose ainsi d’un reste à vivre plus important pour ses autres dépenses courantes (électricité, eau, gaz) et ses loisirs.

Faire baisser son taux

En regroupant des crédits à la consommation avec un crédit immobilier, on peut bénéficier d’un taux immobilier pour l’ensemble de ses crédits, soit un taux beaucoup plus intéressant qu’un taux de crédit à la consommation, même affecté. Un rachat de crédits immobilier peut alors aider à faire baisser le coût total de ses crédits.

Bon à savoir

En effectuant un rachat de crédits immobilier, vous pourrez assurer votre nouveau crédit avec une assurance de prêt immobilier dédiée : c’est plus sécurisant en cas d’accident ou de perte d’emploi.

Peut-on obtenir un rachat de crédits en situation de surendettement ?

Pour obtenir un rachat de crédits, il faut convaincre son futur créancier de sa solvabilité. Ce qui n’est pas toujours évident quand on est en situation de surendettement…

Lorsqu’on n’a eu aucun accident de paiement

Comme évoqué plus haut, le meilleur moyen d’éviter le surendettement est d’agir au plus vite. Si vous sentez venir les difficultés, mais que vous n’avez encore enregistré aucun retard de paiement, c’est le moment idéal pour demander un rachat de crédits. On parle alors de surendettement léger, de l’ordre de 40 %. Dans ce cas, il est fort probable que vous obteniez un rachat de crédits qui vous permettra de repasser aux 33 % d’endettement recommandés. En cas de surendettement modéré, jusqu’à 50 %, cela peut être plus compliqué. Il faudra présenter des garanties supplémentaires pour obtenir un rachat de crédits, par exemple, avec un rachat de crédits hypothécaire.

Bon à savoir

Un rachat de crédits hypothécaire peut vous permettre d’étaler le remboursement de vos dettes sur une durée plus longue, mais aussi d’obtenir une trésorerie plus importante en cas de rachat de crédits avec trésorerie.

Lorsqu’il y a eu plusieurs incidents de paiement

Lorsqu’il y a eu plusieurs incidents de paiement auprès du même créancier, il est possible que celui-ci vous ait déjà signalé à la Banque de France en vue d’un enregistrement au FICP. Cependant, tout n’est pas perdu : certaines banques accepteront quand même de vous accorder un rachat de crédits, à condition que vous retrouviez un endettement inférieur à 33 %.

Lorsqu’on est inscrit au registre FICP

En cas d’endettement lourd, au-delà de 50 %, la seule solution consiste à déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Vous serez alors enregistré au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers dès le dépôt de votre demande, et ce pour une durée de 7 ans maximum.
À partir de votre inscription, il est peu probable que vous obteniez un rachat de crédits pour sortir de votre situation de surendettement. Bien que vous puissiez légalement toujours obtenir un crédit, les banques sont très réticentes à accorder des prêts aux personnes inscrites sur ce registre.

Comment obtenir un rachat de crédits en situation de surendettement ?

Si obtenir un rachat de crédits en situation de surendettement paraît difficile, ce n’est pas impossible pour autant. Voici quelques clés pour vous aider à multiplier vos chances d’obtenir votre rachat de crédits.

Quelles sont les conditions pour obtenir un rachat de crédits ?

Le rachat de crédits peut être demandé par toute personne physique qui détient plusieurs crédits en cours de remboursement, qu’il s’agisse de crédits immobiliers ou de crédits à la consommation. Le rachat de crédits est compatible avec toutes les situations professionnelles. Par contre, il ne peut être demandé lorsqu’une procédure de divorce est en cours, puisqu’il doit intervenir après la séparation de dette et de biens. Les conditions d’octroi d’un rachat de crédits correspondent ensuite à celle d’un crédit classique, et répondent à des critères de revenus et de solvabilité, en prenant en compte la stabilité financière de l’emprunteur. Aussi, il est plus facile de souscrire à un rachat de crédits avec un surendettement léger, sans incidents de paiements.

Comment négocier son rachat de crédits ?

Si un courtier en rachat de crédits peut vous aider à négocier le taux de votre nouveau prêt, vous pouvez aussi tenter de convaincre les banques en leur apportant une garantie supplémentaire. Vous pouvez notamment, si vous être propriétaire, mettre un bien immobilier sous hypothèque pour garantir votre nouveau prêt. Vous serez ainsi plus susceptible d’obtenir votre rachat de crédits même en surendettement.

Que faire en cas de refus de rachat de crédits ?

Si votre surendettement est trop important, vous risquez d’essuyer plusieurs refus de la part des organismes de crédit. Il peut être judicieux de faire appel en amont à un courtier en crédits CAFPI pour vous aider à présenter votre dossier et à négocier le meilleur taux possible pour votre rachat de crédits. Nos experts sont là pour vous aider à agir contre le surendettement avant qu’il ne soit trop tard !

Frédérique Moles
Par Frédérique Moles, Chef de projet marketing digital
Mis à jour le 25/06/2024 à 08:36
Frédérique a commencé sa carrière en 2011, se spécialisant dans le marketing pour le secteur immobilier. Au fil des années, elle a acquis une solide expérience et des connaissances approfondies dans ce domaine. En 2017, elle a rejoint CAFPI, élargissant son champ d’expertise pour inclure le crédit immobilier et l’assurance emprunteur. Sa contribution significative à ces domaines est démontrée par ses nombreux écrits sur ces sujets sur le site www.cafpi.fr. Actuellement, elle est en charge des activités digitales sur le site CAFPI, où elle continue de faire preuve de son expertise et de son engagement pour rendre accessible le monde parfois complexe du crédit immobilier et de l’assurance emprunteur. > Linkedin
Réduisez jusqu'à 60% vos mensualités(1)
avec le rachat de crédits
  • 3 minutes
  • Sans engagement
  • 230 agences