Regrouper plusieurs emprunts, bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt… les motivations pour se tourner vers le rachat de crédits sont multiples. Cependant, tous les projets ne peuvent pas être faisables et un rachat de crédits peut être refusé. Dans ce cas-là, que faire ? CAFPI vous explique la marche à suivre en cas de refus de rachat de crédits.

Les causes d’un refus de rachat de crédits

Plusieurs motifs peuvent expliquer qu’un rachat de crédits vous soit refusé :

  • une situation financière trop instable (un reste à vivre insuffisant, un taux d’endettement trop élevé),
  • une mauvaise tenue des comptes bancaires,
  • une situation financière dégradée (liquidation judiciaire, fichage dans le fichier central des chèques FCC ou dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP)).

Souvent aussi, un rachat de crédits est refusé lorsque l’emprunteur ne correspond pas aux critères d’obtention habituels : emprunteur sans emploi, trop âgé ou encore en situation professionnelle trop instable. Cela peut également tenir aux conditions nécessaires pour l’obtention d’un crédit comme l’absence de garantie.

Par ailleurs, si la stabilité financière de l’emprunteur est un facteur important, d’autres éléments entrent en compte, comme la conjoncture économique.

Un critère de refus peut se transformer en avantage. Par exemple, une situation professionnelle instable peut être compensée par une rigueur dans sa gestion de budget mensuel. C’est la raison pour laquelle l’accompagnement d’un courtier est important. Il vous aide à mettre en avant vos points forts et à sélectionner les banques les plus en phase avec votre profil. 

Bon à savoir

La banque n’a pas l’obligation de justifier son refus de crédit ou de rachat de crédits. En cas de rachat de crédits refusé, demandez des explications à votre courtier. Il pourra vous indiquer les modifications à apporter pour que votre dossier devienne favorable.

Les solutions après un refus de rachat de crédits

Votre demande de rachat de crédits a été refusée ? Ne vous découragez pas ! Plusieurs solutions sont encore à votre disposition.

  • Les critères d’octroi et politiques de risque des établissements bancaires varient fréquemment. Vous pouvez aussi avoir eu affaire à une banque ayant eu des critères plus exigeants. Il ne faut donc pas perdre espoir : attendez quelques mois et réessayez.
  • Le refus de rachat de crédits d’une banque ne vaut pas refus de toutes les banques ! D’autres banques peuvent avoir des critères d’octroi plus souples (mais attention au coût total du rachat de crédits). Certaines banques peuvent aussi accepter des délais de remboursement plus longs et ainsi permettre de rendre votre taux d’endettement acceptable. 
  • S’il peut être tentant de tout de suite se diriger vers une banque différente de sa banque habituelle pour sa demande de rachat de crédits, il peut toutefois être judicieux de solliciter cette dernière : elle connaît votre profil, votre dossier et est donc plus encline à vous faire confiance.
  • Si le refus de rachat de crédits est lié à l’absence de garantie, étudiez la possibilité de souscrire un crédit hypothécaire si vous êtes propriétaire d'un bien immobilier. 
  • Pour garantir vos chances de succès, n’hésitez pas à faire appel à un courtier : cet expert du crédit activera son réseau de partenaires privilégiés pour faire accepter votre dossier. Il vous aide à constituer votre dossier, vous conseille et négocie ensuite pour vous la meilleure offre, accompagnée des meilleures garanties.
Important

S’il vous refuse un rachat de crédits, l’établissement bancaire n’a pas le droit de vous facturer de frais ou de pénalités. Si des frais ont été prélevés par avance, l’organisme a l’obligation de rembourser les montants perçus. Retrouvez plus d’informations sur cette disposition dans la loi Murcef de 2001.

Quelques conseils pour éviter un refus de rachat de crédits

Éviter que son rachat de crédit soit refusé, c’est possible.

Présenter un bon dossier de financement

Pour cela, commencez par constituer un dossier de financement complet et soigné. Le dossier de rachat de crédits est, au même titre qu’un dossier de demande de crédit, un élément essentiel pour convaincre une banque. 

Joignez tous les justificatifs nécessaires, détaillez votre situation au maximum, soyez honnête et transparent. Pensez à intégrer un élément rassurant, si possible : une hypothèque ou une caution solidaire.

Un dossier de rachat de crédits irréprochable aidera à rassurer l’organisme prêteur. La banque doit vous accorder sa confiance sur la base de ce dossier ! Ne négligez aucune pièce demandée et joignez des éléments complémentaires propres à convaincre la banque.

Vous connaissez les critères d’endettement maximum des banques (35 % des revenus). Il est donc inutile de demander un rachat de crédits avec un endettement très au-dessus. Au contraire, améliorez votre situation personnelle ou financière pendant 2 ou 3 mois avant de présenter une demande de rachat de crédits.

Reportez les achats non urgents ou non nécessaires pour assainir votre dossier et augmenter vos chances d’obtenir un rachat de crédits. Évitez les comportements qui dérangent un organisme de crédit comme des dettes de jeux, des achats compulsifs, la multiplication de crédits renouvelables, etc. Étudiez minutieusement vos relevés de compte pour limiter, supprimer ou renégocier les dépenses. 

Réaliser des simulations réalistes

Réalisez des simulations en ligne, comparez les conditions et les garanties, faites-vous accompagner d’un courtier… Vous optimisez ainsi vos chances de voir votre rachat de crédits accepté.

En cas de refus d’un rachat de crédit immobilier, challengez l’assurance emprunteur. Son coût varie d’un organisme à un autre. Bien négocier son assurance peut permettre de gagner des points sur le TAEG (taux annuel effectif global) et ainsi, éviter le refus de rachat de crédits.

Faites des simulations réalistes : inutile de viser un remboursement de prêt lorsque vous serez en retraite (s’il y a une forte baisse de vos revenus) ou aurez dépassé 75 ans ! La banque a peu de chance d'accepter un tel dossier. Le rachat de crédits vous permet d’alléger votre mensualité en contrepartie de l’allongement de la durée du nouveau crédit. Toutefois les critères d’acceptation sont très similaires à ceux de tout crédit, notamment quant à l’âge de l'emprunteur en fin de remboursement. 

Surveiller l’évolution des taux d’intérêt

Enfin, gardez toujours un œil sur les taux d’intérêt proposés. Ceux-ci peuvent varier du simple au double, et l’opération ne deviendrait alors plus intéressante pour vous. En préparant au mieux votre projet, en vous fixant un taux d’intérêt “ idéal ”, vous rassurez la banque et celle-ci est plus à même d’accepter votre rachat de crédits.

Pour autant, il est inutile de réaliser des rachats de crédits tous les ans ! Même en période de baisse des taux, un regroupement de crédits dans l’année précédant la demande risque de conduire à un refus de votre demande de rachat de crédits.

Faire votre demande de rachat de crédits au bon moment peut éviter un refus. Les banques ont des quotas de crédit par trimestre ou par an. Elles sont également tenues par le taux d’usure revalorisé au début de chaque trimestre civil. Cela peut avoir un impact sur votre taux d’intérêt et l’acceptation ou le refus du crédit. 

Bon à savoir

Ne restez pas seul ! Contactez un courtier pour demander une renégociation de votre prêt principal ou pour faire le point sur votre refus de rachat de crédits et les solutions possibles. Renseignez-vous et étudiez bien vos engagements et le coût total avant de signer un nouvel emprunt. 

À retenir
  • Différents motifs peuvent expliquer le refus d’un rachat de crédits : situation financière trop instable, mauvaise tenue des comptes bancaires, absence de garantie, etc. 
  • Éviter le refus de son rachat de crédits, c'est possible : constituer un dossier de financement complet et soigné, effectuer des simulations en ligne… sont autant d’actions à mener pour mettre toutes les chances de son côté. Faire appel à un courtier CAFPI vous aidera grandement.
  • Comprendre le motif du refus de rachat de crédits aide à trouver la solution adéquate. Dans tous les cas, faites-vous accompagner par un professionnel du crédit. 
  • Un courtier vous conseille pour éviter un refus de rachat de crédits : comment présenter un dossier complet solide, comment réaliser des simulations réalistes et acceptables, pourquoi surveiller l’évolution des taux d’intérêt. 
Marc Pilette
Par Marc Pilette le 29/12/2020
Mis à jour le 06/01/2023
Regroupez tous vos crédits en un seul !
Démarrez une étude gratuite

Rachat de crédits

Réduisez jusqu'à 60%
vos mensualités(1) !
Démarrer une étude gratuite
  • 3 minutes
  • Sans engagement
4,7/5 - 28 320 avis
230 Agences
1 Taux - 1 Crédit - 1 Mensualité